Entreprendre: une question que l’on se pose parfois !

Entreprendre. Nous sommes beaucoup à le vouloir, et plus à avoir réussi à entreprendre. Sur Medium, les articles autour de l’entreprenariat s’enchaînent et sont sources d’immenses d’inspiration. Certains encouragent, d’autres mènent à la défiance. Mais tous motivent à prendre le risque et de tenter l’aventure.

Illustration Entreprendre: une question que l’on se pose parfois !

C’est à mon tour aujourd’hui d’envisager de me lancer dans la création d’une entreprise avec deux autres amis. Une petite entreprise qui marierait un savoir très divers que nous avons chacun dans notre petite bande d’amis que nous formons. Non une association, comme nous l’envisagions depuis près d’un an. Mais bien une petite entreprise, (non)perdue dans une ville de plus en plus abandonnée par les jeunes mais cherchant à se redynamiser en retransformant le centre depuis quelques années.

Nous voilà tous les trois à la fin de nos années d’études. Enfin presque, car nous essayons d’entrer dans des écoles de cinéma pour nous construire un plus grand réseau et pour nous apporter des connaissances supplémentaires. Nous sommes curieux, en soif d’en apprendre plus encore. Mais au fond de nous, nous savons pertinemment que notre objectif est de se lancer ensemble dans le monde difficile de l’audiovisuel voir de la communication digitale toute entière. Là n’est pas vraiment le sujet de l’article, qui va venir un peu plus tard. Mais notre volonté d’entreprendre est aujourd’hui à son point culminant. Nous embrassons un peu ce monde, par nos expériences (stages, courtes collaborations avec des associations et des projets universitaires). Nos projets se décuplent et cherchent à sortir de nos cahiers.

Nous voilà face à un grand dilemme. Ne pas se contenter d’un DUT, ni d’une licence ? Nous envoyons nos dossiers pour continuer d’étudier l’an prochain, nous cherchons des appartements dans les grandes villes comme Lyon et Paris. Nous lancer dans l’aventure ? Nous vivons dans une ville natale en recherche de nouvelles entreprises, où aucune autre boîte de production n’existe. Nous commençons à nous faire un nom à Nevers (cette fameuse ville) et on nous propose déjà quelques collaborations pour cet été, surtout venant d’association et de groupes de musiques.

Voilà donc notre dilemme. Si aujourd’hui je voulais écrire cet article, c’est pour recueillir quelques conseils de la communauté francophone qui respire encore malgré l’arrêt de la publication officielle. Ou plutôt, j’aimerais lire vos histoires à chacun. Si vous avez tenté d’entreprendre, quels sont vos échecs ou vos réussites. Quel a été la clé qui a permis d’avoir du soutien « économique » ? Que conseillerez-vous à des jeunes comme nous, avant de se lancer dans la construction de dossiers.

Si vous vous trouvez dans le même dilemme que nous, j’espère aussi que cet article vous apportera des réponses. N’hésitez-donc pas d’utiliser tous les outils de Medium pour lancer la conversation avec moi, et avec vous !