Illustration L'obscurité selon Oliver (essais)

Crédit photo - Photo by Noah Silliman on Unsplash

L'obscurité. Ce mot qu'Oliver pouvait entendre dans les histoires et légendes que lui racontait son frère étant petit. Il en saisissait pleinement le sens, mais ne pu imaginer à quoi l'obscurité pouvait ressembler. Bien que ces yeux furent incapables de capter son environnement au delà de quelques rares et faibles tâches de couleurs, Oliver voyait le monde par les histoires que lui racontait son frère. C'est ainsi qu'il entendait parler d'autres mots comme la lumière, le noir complet. Ou encore, de l'obscurité. Nous revoici à ce mot. Obscuruté. Oliver aimait se mot, il l'aimait même terriblement. D'ailleurs, il lui arrivait régulièrement de remettre en cause sa perception de ce mot. L'obscurité révèle le mauvais dans le bon des personnages. L'obscurité permet d'entrevoir ce qu'il se cache dans la forêt qu'on n'ose pas approcher. À l'inverse, l'on peut se réfugier dans l'obscurité pour se cacher. Mais se cacher de quoi ? En général, Oliver s'arrêtait à cette réflexion. Rarement lui pris l'envie d'aller plus loin. Mais il se dit que d'autres tempêtes se préparent, comme autrefois, comme ce qu'il se raconte dans les légendes. Oliver sentait que l'obscurité approchait. Peut-on se retrouver facilement dans l'obscurité ? Et que ce passe t'il si nous nous y retrouvons avec force. Comment s'en échapper ? Comment vaincre son obscurité ?